Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De son côté Clara n’est toujours pas  dans un état franchement serein, mais il lui faut assurer, elle est en pleine promotion pour son nouveau film. Plateaux de télévision, interview sur les ondes radio, chat avec ses fans sur son Blog, conférences de presse, tel est son programme du jour. Le cœur n’y est pas, mais son visage peut se voiler d’un  sourire sur commande.Elle n’est pas du genre à se laisser aller, la petite de Chicoutimi, elle qui lors d'un passage remarqué sur scène Clara  annonçait la chanson "Hymne à l’amour" en ces termes, cette chanson est triste, mais si vous êtes comme moi, alors les chansons tristes vous rendent heureux. Dans cette musique  il y a la clef de l’espoir, cette douleur qui étrangement soulage, un mal qui fait du bien. Une musique qui permet d'éviter l'oubli, d'éradiquer l'ennui. Se sentir vivante. Issue d'une famille modeste Clara avait fait ses premières armes en chantant et vendant des fruits sur le marché, pour payer  ses études de musique à la grande université de sa ville.Le chant, elle le réservait aux fêtes populaires et aux voisins. L'un d'entre eux, bouleversé, eût la brillante idée de la présenter au "Baltar", une maison de disque qui n'allait pas tarder à l'engager.Le destin de Clara, alors à peine âgée de quinze ans, était scellé, les représentations s'enchaînant aux disques. Le monde entier découvre son immense talent, l'Espagne d'abord, puis le Brésil. Adoptée par la France, couronnée au Japon, elle gagne son titre de 'grande voix du siècle' aux côtés de  Mariah Carey,  et autres divas. Une ascension  fulgurante, avec comme contrainte de s’entourer  rapidement d’une équipe pour gérer et coordonner sa carrière. Trouver un body garde  un coach, ce fut Buck.Buck tout un programme à lui seul, un personnage sans scrupule, spécialiste du cyber business, business connections, du CB to CB circulant et navigant  dans les sphères économico-filous, un landlord, un requin, un bad boy qui n’hésite pas à faire des montages sur le principe des pyramides financières. Ce n’est pas un grand  génie, mais il a tout de même commencé à marcher, dans les rues du cyberspace, rues aux pixels crades, ou l’esthétique de l’image n’existe pas, manque d’éclairage, pas d’options artistiques,  pas d’adobe à l’horizon, de la daube, là où tout bouge, où l’on fait de bonnes ou mauvaises rencontres a défaut d’une meilleur pixellisation. Son grand truc, vendre et rien d’autre. Le fric sa raison d’être, le fric sa soigne toutes les blessures et fissures de la vie dit-il.Dans le cybermonde, il y a les bons et mauvais quartiers, lui à la fâcheuse tendance de fréquenter les mauvais, et c’est dans le flou gaussien qu’il  tisse sa toile internationale, et noue son tissu relationnel avec des avatars- business. Dans sa vie réelle, il est d’un abord sympathique, branché, habillé très tendance, des bagues, diams à l’oreille, et chaînes de rappeur, un look show-biz.
Le
vallois Perret
Samiel !
Etes vous là !
C’est parti  les doigts de Greg glissent une nouvelle fois sur le clavier.
Message :
As-tu regardé où tu allais résider dans ton monde virtuel ? Je crois que tu vas être agréablement surpris, reste à toi de trouver, je te donne un indice «  Le sable et l’écume ».
Pour ce qui est de ta mission, ce n’est pas simple et tu vas de retrouver dans un environnement que tu as abandonné depuis de nombreuses années, prépare toi  physiquement car il va y avoir du sport
.
 Surtout n’en parle à personne, même pas à ta petite amie du moment, elle pourrait être jalouse  « personne ne peut échapper aux envies de la vie ». Et puis n’oubli pas que tu as largement payé de ta personne pour des investigations informatiques trop poussées, et  le terme est faible.
Avez vous d’autres commentaires ?
Essaye de ne pas utiliser un moteur de recherche pour trouver où tu vas résider dans ton monde virtuel.
Avec Samiel, c’est toujours pareil, il  ne peut pas s’empêcher de mettre des énigmes dans tous ses messages, mais bon Greg  en a l’habitude,  il sait que c’est simplement pour son évolution, son savoir personnel, qu’il crypte constamment les messages, et y intègre des énigmes.
Cela n’a plus rien à voir du le temps de l’apprentissage, où parfois  un mot sur deux était tronqué ou crypté. Un véritable labyrinthe des mots.
Montréal 1000 De la Gauchetière c’est l’adresse des bureaux de Buck, il lui fallait une  tour  qui trône  sur Montréal, qui lui donne de voir en permanence les horizons de la magouille. Les deux cent cinq mètres de haut le fascinait, les vingt deux  ascenseurs, les cinq cents  places de Stationnement, les neuf mille  tonnes d’acier composant la structure, lui donnait ce sentiment de régner sur le monde des affaires de son quarante neuvième étage. Sa chanson préférée « J’aurai voulu être un artiste ».
Buck est en NetMeeting avec un bureau de conception de figurines virtuelles, basé à Pékin.
Son interlocuteur  lui dit :
" Oui monsieur Buck nous avons quasiment terminé, mais votre cahier des charges ne respecte pas toujours l’éthique du monde virtuel, et encore moins les normes imposées par le CSC, (Comité des Sages du Cyber), en particulier vos collecteurs d’impôts sur les ventes d’objets virtuels, vos maisons closes, vos gui ! vos gui ! »
-Vos guidounes (1) Monsieur Lee !
« A voila c’est ça ! Avec des grosses boules (2),  vos   casinos clandestins ».
-Bon d’accord c’est combien ? 
« Un million de dollars ! En dollars Américains » Mr Buck ? Ici c’est mieux que votre Huard  »
Comme d’habitude par virement je suppose !
 Yes  Mister Buck!  »
«  Ha ! Mr Buck pour la horde sauvage, nous lançons le développement, dès réception de l’acompte Mister Buck.
Buck raccroche, et se dit, ils  ne  dorment pas sur la switch (3) les Chinois se dit-il, mais bon peut importe le retour sur investissement sera de trois mois au lieu d’un, pas grave, mais il fait tout de même la baboune (4), car un dollar c’est un dollar.  
(1) femme de petite vertu
(2)
mot vulgaire pour parler de la poitrine d’une femme
(3) ne pas  être lent 
(4) faire la gueule 

10 Février  2010 15h (messagerie de Clara)
Bonjour c’est Rachel, je suis allé à la malle pour récupérer ton courrier, je me suis permis d’ouvrir, et de scanner le contenu pour te l’expédier par courriel. Je t’avais proposé de prendre l’avion pour Paris, mais je suis cassé comme un clou (1), d’autre part hier au soir c’était le cinq à set habituel du jeudi soir, et comme parfois, j’ai calé l’original (2) Je crois que finalement, il n’y a pas lieu de rester assis sur son steak (3), et que tu peux terminer ta promo sans inquiétude.
Rappelle moi pour que je prévienne Buck de ton arrivée
Avec la soirée que j’ai vécue, je file croche (4)
.
A demain 
(1)  être fauché 
(2)  Vomir après avoir trop bu
(3)  Rester assis à ne rien faire 
(4)  Ne pas se sentir bien physiquement

Contenu de la copie jointe :
« Instruction »
Vous allez vous rendre à Montréal, pour retrouver la personne qui comme vous à gagner un voyage.Il faut que vous sachiez qu’elle a gagné, mais pas pour mêmes raisons que vous. En effet, nous pensons que cette personne peut vous aidez sur votre objectif, et notamment  vous éviter une exclusion définitive du Cyberspace. Son profil au travers nos différents sondages, faits à partir d’un panel sociaux professionnels de notre communauté, démontre une âme parfois en colère, un homme de résilience, social, un guérisseur, attention ce n’est pas un surhomme, mais il est surnommé par les sages de la communauté soit le  phare de l'Orient  ou la colonne de la foi. Il  se surnomme comme l’un des 33 docteurs de l’église, considéré également comme l’un  des quatre grands docteurs de l'Église.Nous savons de source non contrôlée qu’il a une adoration, et une certaine extase  pour la gente féminine.
Votre embarquement pour Montréal est prévu le 14-02-2010 14H 30 Roissy Terminal A, vous avez un billet électronique merci de vous rendre au comptoir de la compagnie Air Canada.
Informations complémentaires l’homme est élégant, sportif.
Nous vous souhaitons bonne chance.
Ou ha ! Avec ça je suis servi  se dit Clara 
C’est pas possible qui peut me faire une joke (1) de la sorte, je ne comprends rien à rien, d’abord c’est quoi tout ce charabia, cyberspace, avatars, communauté, vie virtuelle, vie réelle, je suis totalement larguée.Pour elle c’est une véritable fiction, du Luc Besson et son cinquième élément, elle pense que c’est un mauvais rêve.Elle qui ne fait que travailler, toujours rester enfermée dans sa bulle  pour ne pas être assaillit par ses fans, vivre en retrait afin de trouver des instants de repos pour se ressourcer, trouver malgré cette vie dorée des moments de plénitude pour composer, créer.Toujours positive elle se met à rêver que c’est peut être l’occasion de rencontrer enfin une personne intéressante, mais encore faut il le trouver le mec, ils sont mignons mais comment vais-je lui mettre la main dessus.En plus je voyage le jour de la Saint Valentin.Le naturel reprenant le dessus Clara se vire à l’envers (2) et attrape son téléphone.
(1)     faire une plaisanterie
(2)     se mettre dans tous ses états

 

    

Tag(s) : #Essai

Partager cet article

Repost 0