Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Elle se vide des mots

Ballottée,  elle part à la dérive

Champ de bataille

Son gouvernail se brise

La pensée du poète est assassinée

Sa mémoire reste scellée

Les larmes tombent sur sa poitrine

Son élan est aveugle

Sa page est inexorablement vide

Feuille toujours blanche

Verbes ancrés au milieu de son âme

Restent prostrés

Potion amère, Hivers de sa tristesse

La page est en détresse

Quelle girouette orientera sa course

Son savoir est vain

Son travail est vide

Ecriture reste invisible, translucide

Les portes de son cœur s’arrachent

Dispersion des fragments de l’esprit

Poète  chercheur du silence

Atteint le plein Midi de son crépuscule

Les vents du ciel dansent

Sa feuille s’envole toute blanche

Elle est sculptée à  sa propre ressemblance

Page blanche confusion grimaçante

La vie ne va pas en arrière,

La page blanche ne s’attarde avec hier

Les mots retombent  en pluie, verbes en orage

Demain poète tissera la page

Avec les fils de son cœur

Rien ne pourra l’empêcher de chanter

Nouvelle page chemine sur les sentiers

Immortelle pérennité

Samiel

 

Tag(s) : #Poesie Poeme Slam libre

Partager cet article

Repost 0