Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

                                                                       Félix  

Par ton hublot la haut

Si tu voulais descendre que je te voie de près,

Si tu voulais m’entendre, moi qui te crie après,

Depuis que je te suis, depuis que j'ai la vie

J’ai compris que tu aimais la Gaspésie

C’était pour toi un Paradis

Tu souviens tu

Y’ avait le petit bozo

Le fils du matelot

Tu te souviens de tes paroles

Je m'appellerais l'amour

que je te courtiserais,

Je m'appellerais la nuit,

que je t'illuminerais,

Je m'appellerais la mort

que je t'épargnerais.

Y a des oiseaux au-dessus de la mer

Des grands oiseaux blancs

Quand je m’assois au bord du Saint Laurent

Je vois  souvent voler deux cormorans

Toi et Nelligan

C’est un petit bonheur

Que de vous voire voler

Quand je suis désœuvré

Tu avais des rêves à vendre

Pour ceux qui voulaient t’entendre

Les dimanches sont de belles journées

Pour t’écouter chanter

Oh... Lon... La belle journée

C’est bizarre au printemps

Un oiseau chante sous ma fenêtre

C’est ma Superfrancofête

Les cloches sonnent en folies

Tes chansons, tes paroles Félix   .

Du soleil jusqu'à l'Occident

Versent  déversent

Une pluie  de diamants sur le lac Saint-Jean

Tu étais Felix Leclerc-voyant

Légère était ta plume d'outarde

Tu la liée à notre vie

Ta vie

 

Texte dédié à Felix Leclerc

Samiel


 

Tag(s) : #Poemes Slam Biographies Poétiques

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :