Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

                                                

Le soir, l'esprit hanté de rêves nébuleux

Le front nimbé d'un astre, d’une Sainte aux yeux bleus

dans une église au  vitrail merveilleux

Se dessine le  Récital des anges sur l’autel  des mots


Un drame infernal sur les fonds baptismaux

Un vaisseau d’or s’est échoué

Sa proue est fissurée sur la glace gelée

La neige à neigé sur ses voiles déployées

Des poésies se sont figées

Dans un lac astrée pour l’éternité

Scène étrange

Un homme égraine un chapelet de mots

 

Ah! Comme ils ont pleuré les oiseaux de février

Sur cette prose épurée

Enfantée par une psyché éthérée

Eux n’ont pas oublié

Ces Lingots de mots

De l’esprit exacerbé d’une lumière du très haut

Tout alentours se tourmente et sanglote
Pour y chercher votre image qui flotte.

 

À quoi songiez-vous ? À quoi pensiez-vous ?

Vous que l’on voulait qu’il soit fou,

Recélant de fierté sous votre masque opalin

Pour la romance du vin

L’écriture qui nous grise

Buvons un de vos vers de vermeille

Buvons ce poison doux qui nous ensorcelle.

Dans l’allée du Jardin de mots chargés de givre

Dans nos silences et nos chants

Allons  errer, dans ce jardin de mots relire l’artiste d’antan

Où une rose  d’automne fredonne

Le Chant des chants immaculé de Nelligan

 

 Samiel

Petite compilation en cut-up de ses mots

Le mots d'Emille Nelligan

Tag(s) : #Poemes Slam Court

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :