Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


 albumgtenfantsoldat1.jpg

Il n'avait rien demandé, il était là dans ce pays de souffrances, d'exploitation de la souffrance
Il s'était réveillé là dans le désert de la chair à canon, où l'on joue à la balle durcie de plomb.

Chien méchant nom de guerre, entre une Kalache et du Hasch au non de l'égalité d'une chance.

 

Mauvaise pioche, une naissance pas au bon endroit, on le baptisa Johnny enfant soldat.

La première ligne fût sa place, sur un plateau de première classe Honda.

Il était fière le Johnny, il avait sept ans, avec une Kalache au bout du bras qui fait tralala.

 

Cogné, volé, violé. le corps et l'esprit meurtri lui donneront le sens du compromis de la fureur.

Dans cette armée de la résistance du seigneur, il fût désigné démineur pour l'honneur.

Voyage au bout de l'enfer au bord des fosses communes il sera fossoyeur, il y trouva sa soeur.

 

Oppressé par tant d'années meurtrières il s'est posé assoiffé de paix pour guérir son âme blessée.

Il se disait que cela ne pouvait pas durer, que cette putain d'inégalité finirait par abdiquer.

Après une longue traversée du désert, il s'est posé sur une autre terre, la terre de Molière.

Terre de fraternité ; Il en était heureux il en était fière

d'arriver sur cette parcelle qui a influencé l'humanité toute entière.

 

Mais son doux regard fut de courte durée, quand sur cette plage il entendit « Vos papiers !!! ».

Papier M'sieur j'l'ai mangé Monsieur ! Pour subsister, pour ne pas me faire égorger.
Je suis Johnny, je viens du pays des petits héros, du pays de la dignité assassinée.
Mon identité Monsieur ! Elle s'est envolée, liquéfiée, je suis un enfant marabouté.

Nous sommes trois cents mille M'sieur sur le fil de l'exil.

Cette plage M'sieur c'est mon ordonnance ; ma prescription pour évoluer, me refaire une âme, fuir l'atroce souffrance de mon enfance, je vous demande asile et résilience.


Non Monsieur ! J'veux pas y retourner de manière prématurée dans la poudrière Somalienne.

C'est comme vous voulez M'sieur, mais je sais qu'ici je suis en terre Fraternelle.

Ah vous ne voulez pas de moi ! Vous me raccompagnez ! C'est comme vous voulez M'sieur !
Puisque c'est votre souhait, je repars retrouver les sarouels blanc du Yémen.

 

Au nom de la connerie humaine, la résilience ne fut pas sienne, mais au fond de lui, il sait qu'un homme sur une plage lointaine n'était pas Verlaine. Et que les sanglots longs des sa Kalache feront encore Tralala, et qu'il restera enfant soldat.



Epilogue :


Aujourd'hui Johnny à 20 ans, mais l'histoire ne dit pas ce qu'il est devenu véritablement. La légende dit qu'il se transforma en hirondelle

 

Née de la dernière nichée

Elle étire ses ailes

Elle s'entraîne la petite hirondelle

Elle rêve dans le ciel

Voyage périlleux l'attend

Pour aller chercher le beau temps

Croiser un nouveau continent

Rencontrer le grand cormoran

Dans le sillage migrateur de son passeur

Elle pense à des jours meilleurs

Vol de nuit, vol de la peur

Pour sortir de la noirceur

Ailes dépliées, elle ne pourra se poser

Elle n'est pas autorisée

Elle n'est faite que pour voler

Sans se reposer, exténuée

Envolée de la probabilité

Finir noyée sera la destinée

de la petite hirondelle sans papier

Certaines battent toujours des ailes

Dans l'espoir d'enfin se poser

avec une identité

 

Samiel

Tag(s) : #Poesie poème Slam Guerre

Partager cet article

Repost 0