Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


 

                 « Le  Miroir du Maître Franc-maçon ».

                           

A la porte du midi, furieux coup d’équerre, il est trahi.

A la porte de l’occident,  le blessé chancelle, tout se désunit.

Définitivement éteint, plus la moindre étincelle.

Au Neuvième jour,  région nord.

Truelles qui creusent, encore.

Enfoncé, en une terre fraîchement remuée.

Rameau de bon augure, empreinte  de justice et bonté, gage de pérennité.

Branche verte  de l’espoir surgissant du tombeau.

Légende, emblème de charité.

Image de l’âme dévouée. 

Un visage disparaît sous le tablier.

Appel  force extérieure.

Chaire quitte le corps, geste d’horreur.

L’honneur de la victime, est de ne pas être l’assassin.

Jusqu’à 77 fois tu pardonneras  à ton frère.

 Légende, emblème de charité.

Image de l’âme dévouée. 

A la porte de l’orient, présente toi devant l’assemblée.

Travaille et tu seras récompensé.  

Marche zodiacal, Souffle nouveau.

Domaine subtil de la pensée.

Fils de la putréfaction.

Trouver la vie pour s’élever. 

Tout n’est  que vibration.

Age pénible, cherche sa voie.

Escalade le ciel.

Puits où  la vérité se cache, tombe bordée de margelle.

Hauteur de l’enthousiasme précipité dans l’abîme.

Sept ans et plus.

La folie reprend meurtri de sa chute, l’esprit s’élève

sur les ailes du rêve.

Retomber douloureuse,  réalité brutale.

Alternances des extrêmes.

Jugement en déroute.

Agitation  prend fin, pleine angoisse.

Clarté directrice,  lumière guide des égarés.

Songe étrange, plus accablé.

Combat lumière et ombre dans un ciel nuageux.

Envahi par les blancheurs de l’aube.

Le maître quitte le tombeau.

Calme, il  avance de trois pas.

Porte la vue au ciel.

Instant de splendeur dorée.

Désormais il comprend.

L’épais rideau s’écarte à l’orient.

Discernement des apparences,

anime le vitrail de l’occident.

Chacun communique librement.

Ponctuel,  intelligent, plein de zèle.

Chambre du milieu, caverne où se trame l’éternel.

Portes des Dieux, Portes des Hommes.

Le paradis est derrière cette porte.

Ai-je égaré la clé ?

Frappez et l’on vous ouvrira la porte.

« J »  recevoir l’instruction,  juste récompense de leur peine.

« B » appelé au premier rang,  dans un langage universel.

Frère, compagnon, image de l’humain.

Esprit, âme, corps.

Travaillant  dans les sphères  Or, Argent, airain.

Volonté de l’imagination.

Pélican oiseau blanc de charité, brûle de cet amour.

Alimente tes enfants de ton propre sang.

Puissance magique,  sceau de Salomon.

Je suis tout juste  compagnon.

Samiel

 

Ecoutons comment chante l'amour d'immortalité pour retrouver la parole perdue.

  
 

 

 

Tag(s) : #Poemes maçonniques

Partager cet article

Repost 0